đŸ‡«đŸ‡· Who runs the world? GIRLS!

Si c'est Beyoncé qui le dit!


Il y a quelques jours, le 10 octobre 2017, Ă©tait cĂ©lĂ©brĂ©e la journĂ©e internationale d’Ada Lovelace. Ada Lovelace est la premiĂšre programmeuse informatique. Anglaise, fille de Lord Byron, nĂ©e en 1815 et dĂ©cĂ©dĂ©e en 1852, elle adorait les mathĂ©matiques et a rĂ©alisĂ© ce que l’on considĂšre ĂȘtre le premier programme informatique — un algorithme destinĂ© Ă  ĂȘtre exĂ©cutĂ© par une machine — sur l’ancĂȘtre de l’ordinateur: la machine analytique de Charles Babbage (1).



Mais que s’est-il passĂ© entre l’époque d’Ada et la nĂŽtre pour que les femmes soient moins prĂ©sentes dans les domaines des mathĂ©matiques, de l’ingĂ©nierie et l’informatique?


Pour revenir Ă  cette journĂ©e: le « Ada Lovelace Day » est une cĂ©lĂ©bration internationale des accomplissements des femmes dans les domaines de la science, de l’ingĂ©nierie, de la technologie et des mathĂ©matiques. Des Ă©vĂšnements ont lieu dans le monde entier, l’annĂ©e derniĂšre cette journĂ©e a Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ©e dans plus de 82 villes dans 25 pays (2). Et pour cĂ©lĂ©brer cette pionniĂšre de l’informatique comme il se doit, des femmes lui ont rendu hommage sur les rĂ©seaux sociaux. En effet en 2015, majoritairement aux États-Unis, des femmes ont postĂ© des photos en utilisant le hashtag #ilooklikeanengineer (I look like an engineer = j’ai l’air d’une ingĂ©nieure) (3). Isis Anchalee, qui a lancĂ© ce hashtag (4), explique « Il ne se limite pas seulement aux femmes, il rĂ©sonne avec chaque individu qui ne correspond pas aux stĂ©rĂ©otypes ». Des milliers ont utilisĂ© ce hashtag et il a mĂȘme Ă©tĂ© repris par d’autres professions, telles que la mĂ©decine.

Au final, cĂ©lĂ©brer les accomplissements des femmes revient Ă  combattre les stĂ©rĂ©otypes et donc Ă  encourager la diversitĂ©, la mixité  Le changement que ces femmes souhaitent est un changement de perception, que le regard que l’on porte sur elles soit valorisant et encourageant. Isis, ingĂ©nieure auto-didacte, est consciente d’à quel point les prĂ©jugĂ©s peuvent ĂȘtre limitatifs. « Vous ĂȘtes trop belle pour ĂȘtre une ingĂ©nieure », a dĂ©clarĂ© un homme dans l'ascenseur de son immeuble quand elle portait un T-shirt du programme Github (5). « J’étais abasourdie. Que rĂ©pondre Ă  quelque chose comme ça?» (6).

De mĂȘme sont aussi dĂ©sagrĂ©ables et destructeurs les stĂ©rĂ©otypes de qualitĂ©s tantĂŽt fĂ©minines, tantĂŽt masculines. N’avez-vous jamais trouvĂ© certains hommes fĂ©minins, certaines femmes masculines, mais aussi des femmes fĂ©minines et des hommes masculins? Tous sont trĂšs biens, alors pourquoi en dĂ©valoriser certains? Nous avons besoin de diversitĂ© pour que le monde soit riche, plein d’émerveillement et de dĂ©couvertes. Mais la diversitĂ© seule ne suffit pas, cette derniĂšre doit ĂȘtre acceptĂ©e, protĂ©gĂ©e et chĂ©rie. Un regard empli de tolĂ©rance envers chaque individu quel qu’il soit est nĂ©cessaire pour favoriser le dĂ©veloppement de chacun. La tolĂ©rance, par opposition au jugement, semble ĂȘtre la clĂ© d’une mixitĂ© non seulement rĂ©ussie mais enrichissante, pour les hommes et les femmes. Pourquoi alors certaines qualitĂ©s sont jugĂ©es positives pour un homme mais nĂ©gatives pour une femme, et vice-versa?

Kieran Snyder a Ă©tudiĂ© les commentaires de performances d’hommes et de femmes travaillant dans le domaine de la technologie aux États-Unis (7). La question qu’elle se posait Ă©tait la suivante: est-ce que le ton ou le contenu du commentaire diffĂšre en fonction du sexe de l’employĂ©? Sur les 248 commentaires Ă©tudiĂ©s, 177 (environ 71%) contenaient des critiques nĂ©gatives, cependant les critiques nĂ©gatives n’étaient pas uniformĂ©ment rĂ©parties selon le sexe: 87.9% des commentaires reçus par les femmes contenaient des critiques nĂ©gatives alors que seulement 58.9% des commentaires reçus par les hommes contenaient des critiques nĂ©gatives. En ce qui concerne le contenu de ces critiques, celles reçues par les hommes Ă©taient fortement orientĂ©es vers des suggestions pour dĂ©velopper des compĂ©tences supplĂ©mentaires. Et quand bien mĂȘme celles reçues par les femmes contenaient aussi ces Ă©lĂ©ments, elles contenaient aussi des remarques nĂ©gatives au sujet de leur personnalitĂ©. Le sexe de l’auteur des commentaire n’était pas un facteur dĂ©terminant, seulement celui du destinataire. Des mots tels que autoritaire et agressive Ă©taient utilisĂ©s pour dĂ©crire les comportements des femmes qui dirigent; des mots tels qu’émotionnelle et irrationnelle Ă©taient utilisĂ©s pour dĂ©crire les comportements des femmes qui expriment leur dĂ©saccord. Ces mĂȘmes adjectifs ne sont quasiment jamais utilisĂ©s dans les commentaires destinĂ©s Ă  des hommes. Ces donnĂ©es confirment que les impressions des jugements nĂ©gatifs envers les femmes, notamment dans le domaine de la technologie, sont rĂ©els. Les problĂšmes qui ressortent de cette Ă©tude ne sont pas seulement les prĂ©jugĂ©s, mais le fait qu’inconsciemment et quotidiennement nous (aussi bien les hommes que les femmes) continuons de les renforcer.

Afin de promouvoir Ă©galitĂ© et tolĂ©rance, et pour que hommes et femmes s’enrichissent toujours plus, il est nĂ©cessaire de prendre conscience de nos prĂ©jugĂ©s et d’apporter Ă  notre regard plus de bienveillance.

Ada Lovelace Day est une journĂ©e pour cĂ©lĂ©brer non seulement la rĂ©ussite fĂ©minines dans le domaine scientifique, mais surtout la tolĂ©rance et la diversitĂ©. C’est une journĂ©e pour encourager les femmes Ă  ĂȘtre courageuses et Ă  combattre les stĂ©rĂ©otypes — au bĂ©nĂ©fice de tous. C’est une journĂ©e pour rendre hommage Ă  des femmes inspirantes, afin de motiver les futures gĂ©nĂ©rations (8). Que ce soit Sheryl Sandberg encourageant les femmes Ă  aller de l’avant (9) ou Karlie Kloss encourageant les jeunes filles Ă  apprendre Ă  coder (10), continuons de soutenir les femmes qui construisent une sociĂ©tĂ© meilleure pour nos fils et filles. Et comme dit Jackson Katz dans un superbe TED talk (11), le sexisme n’est pas un problĂšme de femmes seulement — c’est un problĂšme d’hommes.



Ressources:

  1. Wikipedia. (25/10/2016) Ada Lovelace. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ada_Lovelace

  2. Finding Ada. Ada Lovelace Day. http://findingada.com

  3. BBC News. (13/10/2015). Kleinman, Z. ’Too hot to be an engineer' - women mark Ada Lovelace Day. http://www.bbc.com/news/technology-34359936

  4. The Coffeelicious. (2/08/2015). Anchalee, I. You May Have Seen My Face on BART. https://medium.com/the-coffeelicious/you-may-have-seen-my-face-on-bart-8b9561003e0f#.r73fay2r8

  5. Github. https://github.com

  6. BBC News. (13/10/2015). Kleinman, Z. ’Too hot to be an engineer' - women mark Ada Lovelace Day. http://www.bbc.com/news/technology-34359936

  7. Fortune. (26/08/2014). Snyder, K. The abrasiveness trap: High-achieving men and women are described differently in reviews. http://fortune.com/2014/08/26/performance-review-gender-bias/

  8. The Guardian. (13/10/2015) Gage, S. Why Ada Lovelace Day matters. https://www.theguardian.com/science/sifting-the-evidence/2015/oct/13/why-ada-lovelace-day-matters

  9. Lean In. http://leanin.org/book/

  10. Kode with Klossy. http://kodewithklossy.com

  11. TED (11/2012). Les violences faites aux femmes - C’est un problùme d’homme. https://www.ted.com/talks/jackson_katz_violence_against_women_it_s_a_men_s_issue?language=fr

  • SoundCloud - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2018 Caroline Cruz Picq