đŸ‡«đŸ‡· Les Ă©coles dĂ©mocratiques: une Ă©ducation Ă  la citoyennetĂ©

Bien que l’apprentissage soit une activitĂ© qui accompagne chacun d’entre nous tout au long de cette belle aventure qu’est la vie, l’image qui y est traditionnellement associĂ©e est celle de l’école.



Quel est le but de l’école? A-t-elle pour objectif de former des individus afin qu’ils s’insĂšrent dans la sociĂ©tĂ© et y trouvent un emploi ou plutĂŽt permet-elle de donner Ă  chaque individu les moyens de dĂ©velopper son potentiel unique afin qu’ensuite il puisse contribuer Ă  la sociĂ©tĂ© d’une maniĂšre probablement imprĂ©visible aujourd’hui?

La question reste ouverte
 Pour ma part la derniĂšre option me paraĂźt ĂȘtre non seulement la plus Ă©panouissante mais aussi le chemin vers un monde meilleur.

Certaines nouvelles Ă©coles sortent de l’ordinaire et ont choisi de mettre au cƓur de leur pĂ©dagogie et de leurs valeurs l’épanouissement de chaque individu. Les Ă©coles dĂ©mocratiques, entre autres appellations variĂ©es, sont inspirĂ©es du modĂšle Sudbury (1,2,3), mis en place il y a plus de 50 ans aux Etats-Unis par un couple diplĂŽmĂ© de Columbia qui ne trouvait pas d’école adaptĂ©e Ă  ce qu’il souhaitait pour ses enfants. Ces Ă©coles innovantes semblent mettre en pratique la devise de la RĂ©publique Française, ayant au cƓur de leurs valeurs la fraternitĂ©, l’égalitĂ© et la libertĂ©. Et comme cette derniĂšre ne vient jamais seule la responsabilitĂ© est aussi de mise.


La fraternité


Cette valeur se dĂ©cline en bienveillance et coopĂ©ration. Quelles que soient les activitĂ©s choisies par les enfants pour occuper leurs journĂ©es, qu’elles soient en groupe ou individuelles, le simple fait d’ĂȘtre dans un environnement de cohabitation avec d’autres leur permet de dĂ©velopper leurs capacitĂ©s sociales et d’intĂ©raction. Par ailleurs l’absence de classes dĂ©limitĂ©es par l’ñge; d’examens; ou de notes ne crĂ©e pas de climat de compĂ©tition ou de comparaison nĂ©gative. Au contraire, cela gĂ©nĂšre une ambiance d’entraide — et ce peu importe l’ñge, les plus jeunes pouvant aider les plus ĂągĂ©s.

Cependant l’apprentissage, quel qu’il soit, est aussi synonyme d’erreur; car sans elles, comment progresser? Apprendre Ă  se comporter dans un groupe et Ă  intĂ©ragir paisiblement avec autrui n’y Ă©chappe pas, et le conseil de justice de l’école est lĂ  pour gĂ©rer les difficultĂ©s (4). Ses rĂšgles sont Ă©laborĂ©es pour et par les membres de l’école (ainsi il est variable d’une Ă©cole Ă  l’autre) et les dĂ©cisions sont votĂ©es. Lors des votes la voix de chaque Ă©lĂšve et membre de l’équipe pĂ©dagogique a le mĂȘme poids, peu importe son Ăąge ou son rĂŽle au sein de l’école.

Ce qui nous amĂšne au principe d’égalitĂ©.

L’égalitĂ©


Les rĂšgles et ‘institutions’ (tel que le conseil de justice) rĂšgnant au sein de la vie de l’école sont Ă©laborĂ©es et votĂ©es dĂ©mocratiquement par les Ă©lĂšves et membres de l’équipe pĂ©dagogique, la voix de chaque individu ayant le mĂȘme poids. Quelle meilleure Ă©ducation Ă  la citoyennetĂ© que de la vivre dĂšs le plus jeune Ăąge? Bien sĂ»r le contenu et la pertinence des interventions varients avec l’ñge, mais cette Ă©galitĂ© permet Ă  chaque individu de prendre conscience qu’il est un membre Ă  part entiĂšre de l’école et de se sentir Ă©coutĂ© et valorisĂ©. L’opportunitĂ© d’élaborer et de soumettre au vote de nouvelles rĂšgles pour l’école est notamment l’occasion pour les Ă©lĂšves d’apprendre Ă  prendre la parole en public et convaincre leur auditoire pour des sujets qui affectent directement leur quotidien. Ainsi une Ă©cole dĂ©mocratique ne sera jamais identique Ă  une autre car, grĂące Ă  l’implication de ses membres pour Ă©laborer et dĂ©finir son cadre, chaque Ă©cole reflĂšte la personnalitĂ© de sa communautĂ© et a ainsi une identitĂ© unique.


L’égalitĂ© se dĂ©cline Ă©galement Ă  travers une non-discrimination selon l’ñge. Par exemple l’École Dynamique Ă  Paris a mis cela en pratique par un systĂšme de certifications qui permet aux Ă©lĂšves, peu importe leur Ăąge, d’utiliser de maniĂšre autonome le matĂ©riel (ciseaux, colle, 
 ) dans la mesure oĂč ils dĂ©montrent leur capacitĂ© Ă  les utiliser et les ranger sans causer de dommages (5). Les Ă©lĂšves sont libres d’utiliser le matĂ©riel dans la mesure oĂč ils sont capables d’en gĂ©rer la responsabilitĂ©.


La liberté et la responsabilité


Le point-clef de ces Ă©coles dĂ©mocratiques, et probablement l’un des plus innovants, est la libertĂ© dont disposent les Ă©lĂšves en ce qui concerne le choix de leur apprentissage et de leurs activitĂ©s quotidiennes. Il n’y a pas de programme scolaire Ă  suivre, pas de matiĂšre obligatoire et aucune attente de la part de l’équipe pĂ©dagogique en termes acadĂ©miques (6). Une absence d’obligation et d’attentes, mais une porte grande ouverte Ă  de nombreuses possibilitĂ©s pour satisfaire la curiositĂ© et l’insatiable envie de jouer et d’apprendre, si propre Ă  la jeunesse. L’équipe pĂ©dagogique est lĂ  pour rĂ©pondre Ă  la curiositĂ© des Ă©lĂšves et Ă  leur soif de nouvelles connaissances, et les accompagner dans leur processus d’apprentissage. Chaque Ă©cole dĂ©finit les rĂšgles dans lesquelles la libertĂ© des Ă©lĂšves s’exerce. À la Diablo Valley School aux États-Unis (7), ouverte de 8 heures Ă  17 heures du lundi au vendredi, les Ă©lĂšves doivent y ĂȘtre prĂ©sents 4 heures par jour minimum, le reste est un choix de leur part. Comme explique une mĂšre dont les enfants y ont Ă©tĂ© scolarisĂ©s: « Au quotidien, les enfants font les rĂšgles, suivent les rĂšgles, ou les changent, et les renforcent. Adultes et enfants ont les mĂȘmes droits et les mĂȘmes devoirs. Tout part des enfants: si un enfant veut apprendre Ă  lire, il va demander Ă  un adulte qui proposera par exemple une classe par semaine, que d’autres enfants peuvent rejoindre s’ils veulent. MĂȘme chose pour art, math, couture
 si les adultes de l’école ne sont pas qualifiĂ©s pour une certaine classe, les parents reçoivent un email au cas oĂč l’un d’entre nous ait l’expĂ©rience et le temps de faire cette classe. J’ai donnĂ© des cours de Français et de piano Ă  certains enfants, un papa a donnĂ© des cours de programmation
 et quand les enfants en ont assez, les cours s’arrĂȘtent, tout simplement. » (7) Cette libertĂ© donne l’espace aux Ă©lĂšves de prendre des initiatives et modĂšle ainsi leur expĂ©rience de vie. Pratiquer la libertĂ© est aussi un moyen efficace de leur faire comprendre qu’elle s’accompagne de responsabilitĂ©s et d’engagements.


C’est souvent cette libertĂ© lĂ  qui fait peur Ă  de nombreux adultes bien intentionnĂ©s. Certains s’inquiĂštent que, laissĂ©s en ‘liberté’, les enfants ne feraient rien, et n’apprendraient rien. Manquent-ils de confiance en leurs enfants? Alors mĂȘme que l’instinct de ces derniers est d’apprendre par le jeu.. Jeu et libertĂ© ne sont pas opposĂ©s Ă  la notion d’apprentissage, bien au contraire ils y sont essentiels (8).

Donner le choix aux jeunes de dĂ©cider ce qu’ils vont apprendre, Ă  quel rythme et comment, c’est aussi leur donner l’opportunitĂ© de façonner le monde de demain Ă  leur image. C’est une libertĂ© essentielle, qu’ils prendront tĂŽt ou tard. Ne serait-il pas dans l’intĂ©rĂȘt commun qu’ils la prennent dĂšs le plus jeune Ăąge et y soient bien formĂ©s par leur vĂ©cu ? GĂ©rer sa libertĂ© de façon responsable s’apprend, en commettant des d’erreurs et des faux pas, comme pour tout. Alors autant arriver Ă  l’ñge adulte en ayant dĂ©jĂ  entamĂ© cet apprentissage


Comme le suggĂšre Synlab « La question n’est [ peut-ĂȘtre ] pas de savoir quel monde nous laisserons Ă  nos enfants mais quels enfants nous laisserons Ă  notre monde » (9).




Pour aller plus loin:



Ressources:


  1. TEDxSaclay. (8/03/2016). Farhangi, R. Pourquoi j’ai crĂ©Ă© une Ă©cole oĂč les enfants font ce qu’ils veulent. https://www.youtube.com/watch?v=Mi59UJYV9jU

  2. Gray, P. (13/08/2008). Children Educate Themselves IV: Lessons from Sudbury Valley. https://www.psychologytoday.com/blog/freedom-learn/200808/children-educate-themselves-iv-lessons-sudbury-valley

  3. Sudbury Valley School. http://www.sudval.org/01_abou_01.html

  4. École DĂ©mocratique. Le fonctionnement dĂ©mocratique. http://www.ecole-dynamique.org/le-fonctionnement-democratique/

  5. Gervais, M. (3/12/2015). Les « certifications » pour affaiblir un peu + la notion d’ñge. https://ecoledynamiqueparis.wordpress.com/2015/12/03/les-certifications-pour-affaiblir-un-peu-la-notion-dage/

  6. Jourdan, C. (25/04/2016). Ni cours, ni programme: bienvenue dans les écoles démocratiques. http://www.slate.fr/story/116317/ecoles-democratiques-cours-programmes

  7. Gervais, M. (31/05/2016). Une famille française aux US. https://ecoledynamiqueparis.wordpress.com/2016/05/31/une-famille-francaise-aux-us/TEDxDijon.

  8. Stern, A. (29/09/2014). L'enthousiasme, cet engrais qui fait fleurir l’enfance. https://www.youtube.com/watch?v=bb6V6ztxK4s

  9. Syn Lab. http://www.syn-lab.fr/index.php

  • SoundCloud - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2018 Caroline Cruz Picq